© Gilles ARROYO

Bougue

la perle de l'est
Sur le tracé de la voie verte du Marsan et de l’Armagnac qui surplombe le village, Bougue sera la porte d’entrée de la « Scandibérique » en 2018 qui arrivera de Norvège (Trondheim) pour rejoindre l’Espagne (Saint-Jacques de Compostelle).
La commune abrite deux curiosités incontournables, le porche de son église et le site de Castets qui regroupe des mottes castrales.

L’église

Le clocher fortifié du XIème siècle de l’église de Bougue est classé. Le porche et ses colonnes sculptées baroques proviennent d’un ancien retable. L’ancien prieuré (la mairie actuelle) abrite l’exposition permanente d’archéologie et de géologie.

 

Le site de Castets

Lieu de passage fréquenté depuis des millénaires à la croisée des chemins entre le Marsan et le Gers, de par cette position privilégiée, Bougue conserve de nombreuses traces d’un riche passé historique.

Le plateau de Castets est le vestige d’une vaste plaine continentale formée il y a près de 20 millions d’années. C’est aujourd’hui un monument classé qui recèle de nombreuses carrières riches en fossiles de mammifères marins et terrestres.

 

Les arènes

le village de Bouge s’est doté d’une très jolie « placita » de 1200 places ce qui a permis à la pena SOLEDAD de revenir dans ses murs organiser le BOLSIN.

 

La fontaine Saint Clair

La fontaine « guérit » la maladie des yeux.

Nos suggestions