© Place Charles de Gaulle à Mont de Marsan | OTCA Mont de Marsan
Mont-de-Marsan

A travers son histoire

La création de

Mont de Marsan

Fondée au XIIème siècle par Pierre de Marsan, la ville était munie d’une grande forteresse construite tout autour du bourg et d’un château situé à l’emplacement actuel du Théâtre, dit « le Castelnau ».

C’est au XIVème siècle que Gaston III de Foix-Béarn (Fébus ou Phoebus) décide d’agrandir le Castelnau et de renforcer le Château de Nolibos, situé à l’angle Nord Est des fortifications. Il renforce également les remparts côté Est de la ville (dont une partie est toujours visible).

La vie de la cité gasconne

 

Ville paisible où il faisait bon vivre, Mont de Marsan a été sous domination anglaise jusqu’au milieu du XVème siècle. C’est une des raisons pour laquelle, elle a peu subi la guerre de 100 ans. En revanche, elle a beaucoup souffert des guerres de religion.

Un port fluvial important

 

Du Moyen-Âge au XIXème siècle, le port fluvial de Mont de Marsan était très actif. Il faut savoir qu’à l’époque, la ville était une étape importante pour le commerce. On imagine alors les gabarres qui acheminaient les produits de Gascogne, le vin, les eaux-de-vie, les blés d’Armagnac, le goudron, le miel, le bois, les produits résineux ou encore des produits importés de la mer, du Béarn et même de Hollande !

Le passage de Napoléon 1er

 

Au XVIIIème siècle, la ville devient de plus en plus agréable. Elle perd son château, ses tours et ses murailles pour laisser place à des grandes places et des artères larges et verdoyantes.

La ville devient préfecture des Landes en 1790. En route pour l’Espagne, Napoléon 1er fait une halte à Mont de Marsan en 1808 et fait signer un décret ordonnant la construction de bâtiments administratifs (préfecture, tribunal, prison).

La ville aux trois rivières

 

Aujourd’hui, les berges qui bordent La Midouze incitent à la balade. Depuis le pont de l’esplanade du Midou, on aperçoit le lavoir appelé « cale de l’abreuvoir », datant de 1868 !

C’est un des meilleurs points de vue pour admirer le confluent du Midou et de la Douze qui forment la Midouze.

Nos suggestions